Le Castellet

2018 - L'exposition du centenaire

Pour marquer dignement la fin des commémorations du centenaire de la guerre de 14-18, l'association Castellum a entrepris de réunir en un seul lieu (la salle polyvalente du Castellet) la totalité des expositions des quatre années précédentes et d'y adjoindre le travail de l'année en cours. Au total soixante-neuf panneaux ont été consacrés aux soldats du Val de Rancure (Le Castellet, Entrevennes et Puimichel) tombés sur les champs de bataille ou des suites de leurs blessures. Tous sont Morts pour la France et l'hommage qui leur a ainsi été rendu est un sujet de fierté pour l'association. Bien d'autres sujets ont été abordés pendant ces cinq années de mémoire, tels que les nombreux liens de parenté qui unissaient entre eux ces malheureux soldats. De grandes batailles ont également été le sujet d'études, ainsi que la situation en Serbie ou le recours au corps expéditionnaire russe, sujet dans l'ensemble assez méconnu. Les armes nouvelles de ce premier conflit d'un tout autre genre que les précédents ont été traitées : chars d'assaut, canons à longue portée, ballons fixes et dirigeables, avions de guerre, sous-marins… De nombreux courriers entre les soldats et leurs familles ont pu être exposés (lettres et cartes postales). Par ailleurs de nombreux autres sujets ont fait l'objet d'études comme par exemple l'utilisation d'un nouvel argot dans les tranchées, les chansons de guerre (bellicistes ou au contraire pacifistes), l'importance des femmes pour faire fonctionner le pays, la photographie de guerre, etc. Enfin les carnets de textes et de dessins de Germain Allard (ancien maire du Castellet) ont été de nouveau largement exposés.
Quant aux sujets spécifiquement étudiés cette année, ils concernaient la médecine et la chirurgie (réorganisation des services archaïques de l'armée, progrès des traitements, naissance de nouvelles spécialités pour faire face aux nombreuses mutilations telles que l'othopédie ou la chirurgie maxillo-faciale), la place des différentes religions sur le front et les conséquences pour l'avenir d'un armistice sans concessions pour le vaincu, ferment de la montée du nationalisme et de l'arrivée du nazisme.

2018expo01
Les carnets de Germain Allard sont un témoignage de la vie des poilus avec de superbes textes et de magnifiques dessins.

2018expo02

2018expo03
Le courrier était le seul lien entre les soldats du front et leurs familles et amis. Un courrier indispensable pour le moral des troupes.

2018expo04
Dans cette grande boucherie de 14-18 nous n'avons pas oublié ceux qui sont revenus vivants mais traumatisés à vie.
Tous ceux de nos trois village ont été listés ainsi que ceux nés ailleurs mais y résidant au début du conflit.

2018expo06
Ce fut un immense travail pour nos généalogistes d'établir tous les liens de parenté entre les soldats tués dans cette guerre.

2018expo07
Énorme travail de recherche également pour situer précisément sur une carte les lieux exacts de leurs décès.

2018expo08
Un des thèmes particulièrement étudiés cette année concernait la médecine et la chirurgie et leurs progrès pendant et après le conflit.

2018expo09
Autre thèmes : les différentes religions sur le front et… les conséquences à terme d'un armistice mal préparé.

2018expo10
Petit retour aujourd'hui très étonnant sur les activités de nos populations en 1914.

2018expo11
Explications sur la méthodologie du travail et mise en lumière d'autres conséquences désastreuses de cette guerre.

2018expo12
Hommage aux soldats tués la dernière année du conflit… au Castellet…

2018expo13
… à Entrevennes, avec un soldat mort en 1919 des conséquences de ses blessures…

2018expo14
… et à Puimichel…

2018expo15
… qui a compté de plus grand nombre de morts cette année-là et…

2018expo16
… les années suivantes, jusqu'en 1923.

2018expo17
Au total huit morts pour Puimichel (deux au Castellet et deux à Entrevennes).

2018expo18
Tous les panneaux des soldats tués les années précédentes ont été mis à disposition des visiteurs de l'exposition.

2018expo19
La salle polyvalente a été utilisée en totalité pour cette rétrospective avec occupation des grilles amovibles au centre de la pièce…

2018expo20
… et avec accrochage de très nombreux panneaux sur les murs.

2018expo21
Même le renfoncement de l'arrière-salle a été mis à profit pour exposer également quelques ouvrages consacrés à ce sujet.

2018expo22
Cela a permis en particulier d'afficher l'énorme carte situant exactement les lieux de décès de tous ces soldats.

2018expo23
Des médailles ont été exposées dans la petite table-vitrine, surmontées d'un rappel des soldats ayant obtenu la légion d'Honneur.

2018expo25
Pour accueillir les visiteurs Castellum avait choisi d'orner la grande vitre de la salle polyvalente d'agrandissements de quelques unes
des plus belles cartes postales valorisant des actions héroïques et la fin du conflit.

2018expo24
Quant à la porte d'entrée, elle rappelait que bien des villages ont honoré leurs morts avec des monuments pacifiste et que
la
Guerre à la Guerre avait été déclarée par l'association de la Paix par le Droit.