Le Castellet

Les vœux du maire 2012

Samedi 21 janvier 2012, Henri Garcia avait invité la population du village à la cérémonie des vœux dans la salle polyvalente tout fraichement refaite. Une invitation largement reçue puisque de très nombreux Castellians ont honoré de leur présence cette sympathique manifestation dès 18 h 30. De larges buffets emplis à profusion attendaient la fin du discours pour régaler les papilles des participants et une vidéoprojection avait été organisée pour rappeler en images les nombreuses actions menées dans le village par la municipalité et la communauté de communes, par les associations et par l'école. Un véritable bilan de l'année 2011 ! Un bilan que le maire allait immédiatement aborder dès le début de son discours. Et puisque les vœux du Castellet étaient les derniers en date pour l'ensemble des communes de notre communauté, Henri Garcia a annoncé qu'il entrait dans la compétition du plus long discours (voir l'intégralité du discours en bas de page). Ouf, ce n'était qu'une boutade. Et surtout Henri Garcia a voulu profiter de cette occasion pour distinguer Jean-Pierre Armelin qui totalise désormais plus de quarante années au service du Castellet en tant que conseiller municipal (il fut même de longues années le premier adjoint).


Entouré de son conseil municipal et des élus de la communauté de communes ILO, Henri Garcia a inauguré la salle polyvalente entièrement refaite à l'occasion de ses vœux à la population.


Le public présent était d'ailleurs bien plus large que les seuls habitants du Castellet et l'on comptait parmi l'auditoire de nombreux voisins d'Entrevennes et de Puimichel, mais aussi les gens de toute la communauté.


Le corps des sapeurs pompiers était représenté et Henri Garcia a tenu à les remercier tout particulièrement pour leur présence toujours bienveillante dans des moments souvent difficiles.


Un discours avec des mots empreints de sérieux, parfois de gravité, mais souvent aussi d'un humour qui déride l'assemblée, public et élus compris.


Jean-Pierre Armelin a été mis à l'honneur pour sa participation sans discontinuer depuis plus de 40 ans au sein du conseil municipal du Castellet, avec de nombreuses implications personnelles dans de nombreuses commissions.


Une salle polyvalente bondée autour des buffets qui ont suivi le discours du maire, avec cette année une petite innovation : la vidéoprojection sur écran de photos relatant tout ce qui s'est passé au village au cours de l'année écoulée.


Eh oui, le choix est vraiment très difficile entre les toasts, les canapés, les mini brochettes ou encore les verrines. La solution, en fait, c'est de goûter un peu à tout sans hésiter.


Tiens, tiens, parmi les administrés de la commune du Castellet, vous connaissez tous un certain Ari Vatanen, toujours fidèle aux vœux du maire depuis plus d'une dizaine d'années qu'il a choisi notre village comme lieu de résidence.


Quatre buffets emplis de toasts, deux bars et des conseillères municipales passant parmi la foule pour que personne ne manque de rien… Avouez qu'on prend soin de tous dans notre village !

 

 

 


Après l'effort d'un "long" discours, le réconfort. Monsieur le maire s'est rapproché du prof de provençal pour savoir si la fin de son discours méritait une bonne note. La réponse est oui. Alors tout en provençal l'an prochain ?

 

Discours du maire, Henri Garcia, pour les vœux 2012

Mesdames et messieurs, chers amis,

Mes conseillers municipaux et moi-même nous vous remercions d'avoir répondu à notre invitation.. La cérémonie des voeux se veut un instant festif très important dans nos communes car il permet de faire le bilan de l'année écoulée, de faire les premiers projets pour 2012 et surtout de partager le verre de l'amitié.
L'année 2011 a été une année importante, symboliquement parlant, puisque c'était la première année d'intégration de la commune dans la communauté d'ILO. Nous avons appris à nous connaître, à travailler ensemble et je reconnais que, si le travail a été assez intense, les échanges ont été toujours francs, directs sans exclure la bonne entente. Avec notre président Jacques Échalon que je remercie pour sa présence nous avons appris à penser territoire avant de penser commune même si la commune est toujours l'objectif premier dans l'esprit d'un maire.
En 2011 de gros travaux ont troublé la quiétude de notre village. Je veux parler de ceux qui ont consisté à refaire les réseaux d'eau potable et d'eau usée, d'installer un réseau d'eau pluviale dans la rue des Jardins et dans celle du Four Vieux. Pour se conformer à la législation les compteurs d'eau ont été placés en limite de propriété et chaque descente de gouttières a été directement reliée au réseau pluvial. Nous avons profité de ces travaux pour refaire le bitume dans son intégralité, pour refaire le pavage de la placette de l'église, ce pavage qui avait été soulevé par les racines du platane ; nous en avons profité aussi pour contenir les racines de ce platane dans un cuvelage, pour mettre en circuit fermé la fontaine et le lavoir dans le cas où les périodes de sécheresse seraient de retour. La moitié du coût total de ces travaux, environ 170 000 € a été financée par ILO, l'autre moitié par la commune avec les aides de l'Etat et de l'agence de l'eau, du Conseil Général. J'en profite pour vous dire que Serge Sardella regrette de ne pas être parmi nous.
Sur notre demande, ILO a remplacé les deux buses circulaires de 80 cm de diamètre par un élément rectangulaire de 2 m x 1 m au gué du Rancure sous la route de la déchèterie qui fait partie de la voirie communautaire. Coût des travaux 20 000 € avec aussi une aide de l'état.
Un gîte communal a été complètement rénové, un autre a été mis aux normes pour tout ce qui concernait l'électricité. Le haut de la rue de la Coussière a eu son revêtement refait ainsi que la route qui mène au plateau de Cadaret.
Le relevé topographique du quartier des Itardes est terminé: nous allons profiter de cette année pour régulariser les anomalies qui se sont révélées ; c'est à dire des chemins sur le domaine privé et des constructions privées sur le domaine communal.
Pour 2012 nous avons le projet de créer une aire de jeux pour les tout-petits sur un terrain qui nous a été donné par la famille de Clément Giraud. C'est un geste assez rare pour être relevé et pour remercier publiquement Annie et sa maman qui donne ce terrain à la commune du Castellet. Un terrain constructible et remarquablement placé au centre du village qui permettra non seulement aux jeunes enfants de s'amuser et de s'épanouir mais qui permettra aussi aux parents de se rencontrer et de tisser ainsi du lien social.
Nous rénoverons encore un gîte si l'on peut se mettre d'accord avec son locataire pour réactualiser le loyer avec l'investissement.
J'ai le plaisir de vous annoncer l'installation d'un nouveau service au Castellet : par Cécile Bérard. L'idée est originale et devrait plaire il s'agit d'un salon de coiffure bio qui sera installé dans une roulotte dans son jardin au quartier Vignaré. L'ouverture est prévue pour le printemps.
La seconde source de Laga qui donne plus de 200m3 d'eau par jour va aussi être captée et servira à sécuriser les communes d'Entrevennes et de Puimichel.
Pour ce projet, l'intercommunalité ILO sera obligée de construire un second bassin au Castellet et nous essaierons de le placer de telle façon que les maisons du haut du village qui possèdent des surpresseurs soient alimentées par gravité. De par ces travaux, notre projet de refaire la rue de la carrière va être reporté à 2013. C'est cela PENSER TERRITOIRE, avec des avantages et des inconvénients. Les avantages étant d'avoir de bonnes finances, des directeurs toujours disponibles et très compétents : Dominique Bertin et Laure Jullien qui vous prie d'excuser son absence. Et des inconvénients comme la programmation des projets qui se fait sur l'ensemble de l'intercommunalité et non plus commune par commune.
En 2013, ILO va s'agrandir pour devenir avec les communautés de communes de Manosque, la CCLDV, et Sud 04 une communauté d'agglomérations. Mes collègues savent que je ne suis pas un farouche partisan de cet élargissement mais je dois reconnaître que dans le travail de préparation qui est en cours, notre président a à cœur de mettre en place une structure pour protéger les petites communes comme la nôtre et de faire jouer la solidarité au maximum.
Nos écoles vont très bien et à chaque nouvelle rentrée je me réjouis encore plus d'avoir fait le choix d'être en regroupement pédagogique avec l'école de Puimichel. Pierre Bonnafoux doit être de mon avis : par ce choix nous nous rendons bien compte que nous avons sauvé nos écoles et que nous avons proposé aux parents un service plus adapté aux exigences de la vie moderne. Les directrices ne ménagent pas leurs énergies pour que nos écoles de villages n'aient rien à envier aux écoles de la ville. Et je profite de parler des écoles pour mettre à l'honneur le travail qui est fait par Virginie Plauchud, Carine Gouin, Patricia Giordano et Marie-Pierre Franchet qui assument leur travail envers les enfants avec beaucoup de patience et de compétence .
Mais la liste des réalisations et des projets lors de la cérémonie des vœux, pour moi, c'est secondaire. Ce qui me semble important c'est de remercier les personnes qui, tout au long de l'année, ont été la vie de ce village parce que le Castellet ce n'est pas uniquement des rues, des maisons et une place c'est avant tout des personnes, des personnes qui aiment leur village, qui en sont fières et qui veulent apporter leur contribution à cette construction.
Je pense d'abord aux employés communaux: Bénédicte notre secrétaire de mairie, Franck Pheulpin et Patrick Roche nos deux employés communaux. Je veux dire devant tous combien j'apprécie leur professionnalisme, leur gentillesse, leurs initiatives pour le bien-être du village et de tous les castellians. Grâce à leur travail, et je peux dire un travail acharné, je peux vous accueillir dans cette belle salle qu'ils ont remise à neuf avec beaucoup de goût et de soin. Comme ils ont très bien travaillé, lundi ils pourront commencer à rénover la cuisine.
Je veux remercier les présidents de nos deux associations: comité des fêtes et Castellum ainsi que tous les membres de ces associations qui, par leurs actions, leur dévouement animent le village : les lotos, les repas sur la place, les apéritifs, le défilé d'halloween, les après-midi récréatives, les sorties au ski, les décorations du village. A ces remerciements je veux associer aussi quelques associations d'Oraison dont les premières qui me viennent à l'esprit sont l'ADMR, l'Amicale des Donneurs de Sang, la Chaîne d'Oraison, les Anciens Combattants, Oraison Accueil... toutes ces associations qui nous accueillent si volontiers, tant le Val de Rancure est lié à la métropole voisine.
Ils se cachent au fond de la salle des fêtes mais je veux les remercier de leur présence, ils s'agit des pompiers dont la présence est toujours gage de sécurité.
Et puis il y a toutes ces personnes aussi qui, sans structure officielle, donnent de leur temps pour leurs concitoyens, discrètement sans que cela se sache: je pense à l'entretien de l'église, à la bibliothèque, au coup de main nécessaire quand le comité des fêtes organise une manifestation importante, au marquage des chats errants pour limiter leur prolifération, à tous ceux qui pendant des heures et des heures ont imaginé, goûté et tartiné des toasts pour notre plus grand plaisir. A tous ces gens je dis un grand merci.
Et puis il y a vous, mes adjoints et mes conseillers municipaux. Je vous suis reconnaissant de toute l'aide que vous m'apportez par votre présence régulière aux réunions du conseil, par vos idées, par votre soutien. Je sais combien c'est parfois frustrant de ne pas pouvoir faire tout et tout de suite, souvent par faute de moyens, parfois pour des raisons administratives. Je sais que vous prenez sur votre temps, sur votre travail, sur votre famille, sur vos loisirs, pour les affaires de la commune. Vous avez accepté de me suivre et maintenant que nous avons dépassé la moitié du mandat, vous vous rendez compte combien la tâche et longue et difficile.
Et pourtant il y en a un qui ne se décourage pas. Mandat après mandat il remplit son devoir, va à toutes les réunions où il nous représente : le syndicat des rives de l'Asse, la fourrière, le SMERP et j'en oublie sûrement ; il est allé à presque tous les apéros d'ILO, il essaie d'assister à toutes les manifestations qui ont lieu au Castellet, donne, en plus de tout cela, de son temps pour la construction de l'oratoire. Je veux parler de Jean-Pierre Armelin, élu pour la toute première fois le 14 mars 1971 dans la première liste que René Barras avait montée. Le 14 mars 2011 Jean-Pierre a cumulé 40 années de mandat. Aussi je veux le remercier en lui remettant une médaille souvenir de la part de la commune du Castellet. Et je ne peux pas remercier Jean-Pierre sans penser à une autre personne sans qui Jean-Pierre ne serait pas ce qu'il est, je veux parler de son épouse. Merci Jacqueline de lui permettre d'être avec nous.

Vous souveto uno bono annado, bèn granado e bèn acoumpagnado.
Qu'aquesto annado vous adugue lou bonur, la pas, la joio, l'amour, la santa, l'amista.*

 

* Je vous souhaite une bonne année, bien fructueuse et bien accompagnée.
Que cette année vous apporte le bonheur, la joie, la joie, l'amour, la santé, l'amitié.