Le Castellet

Que d'eau !

Le printemps vient d'arriver… du moins sur le calendrier. Un printemps pas vraiment franc du collier, un printemps timide, un printemps hésitant… Entre les chutes de neige tardives de la toute fin de l'hiver et les giboulées (normales et attendues quant à elles) l'eau ne manque pas cette année. Au point que notre cher Rancure coule comme rarement. D'Entrevennes ou de Puimichel nous viennent de belles quantités d'une eau certes boueuse, mais d'une eau précieuse qui se fait le plaisir de remplir nos nappes phréatiques. Et comme les montagnes alentour sont recouvertes d'une belle chape blanche, on peut espérer d'autres quantités à la fonte des neiges. Et donc un été sans sécheresse.

20130328rancure2
La partie du torrent de Rancure venant de Puimichel coule déjà avec force et occupe largement l'espace des quatre buses assurant l'écoulement sous la route.

20130328rancure1
Mais la partie venant d'Entrevennes est encore plus impétueuse et bouillonnante avec un brin de cascade sous le pont de la départementale.

20130326rancure
Et ces deux bras se rejoignent à l'entrée de la commune du Castellet avec une séparation des eaux clairement visible le jour de cette photo.

201303rancure1
Au bas du village, sous la passerelle, ce n'est plus un torrent mais une rivière qui coule avec force en occupant une largeur importante du lit..

201303rancure2
Et au carrefour du Colombier, les buses changées depuis peu évitent les embâcles qui auraient fait déborder les flots au-dessus de la route.
201303rancure3
Même le pont roman, à Oraison, est tout guilleret de permettre la traversée d'un vrai cours d'eau et non plus d'un lit de galets à sec.