Le Castellet

Les vœux du maire

Samedi 26 janvier 2013 : à 18 h 30, la salle polyvalente accueille la population du Castellet pour les vœux du maire. Il s'agit d'un cérémonial républicain par lequel le premier magistrat de la commune vient faire état devant tous les citoyens des actions menées lors de l'année écoulée par sa municipalité et annonce les projets en cours tant au niveau du village lui-même qu'au niveau de la DLVA. Vous trouverez l'intégralité de son discours à la fin de l'article.

2013voeux01
Henri Garcia expose aux habitants la politique menée au cours de l'année écoulée par sa municipalité…

2013voeux02
… entouré par les membres de son conseil municipal…

2013voeux03
… et par les élus des communes voisines et de l'intercommunalité.

2013voeux04
Bien sûr le discours est suivi d'un pot amical permettant de prolonger les conversations…

2013voeux06
… parfois privées et toutes personnelles pour prendre des nouvelles des familles.

2013voeux07
Pendant ce temps l'ambiance n'est certes pas triste.

2013voeux08
Et les estomacs ne restent pas vides. C'est de la pure convivialité.

2013voeux05
Quant au service, on ne peut rêver mieux, n'est-ce pas Max ?

2013voeux09
Les participants prouvent, eux, que la valeur n'attend pas le nombre des années…

2013voeux14
… ni dans un sens ni dans l'autre : l'important c'est d'avoir la forme et le moral !

2013voeux10
En tout cas les conversations sont toujours amicales.

2013voeux11
Tiens… mais oui, on peut faire des apéros très sobres !

2013voeux12
Apéros salés et sucrés, tout le monde apprécie.

2013voeux13
Et les nouveaux Castellians sont immédiatement intégrés. C'est ça aussi un village accueillant.

 

 

Discours d'Henri Garcia pour la cérémonie des vœux 2013

Mesdames et Messieurs,
Avec le conseil municipal je suis très heureux de vous accueillir dans la salle des fêtes de notre village.
Avant toute chose je veux vous transmettre les excuses de notre sénateur M. Claude Domeizel et de notre perceptrice Mme Charrard.
Je veux particulièrement saluer la présence de M. Serge Sardella, conseiller général, M. Jacques Echalon, 1er vice-président de DLVA, Mme Martine Carbonnel, maire de la Brillanne, M. Georges Roux, maire de Saint-Maime, M. Michel Vittenet, maire d’Oraison, M. Daniel Blanc, maire d’Entrevennes, M. Pierre Bonnafoux, maire de Puimichel, M. Francis Bérard, maire de Brunet.
La coutume veut que l'on fasse un rapide tour d'horizon des travaux qui ont été faits dans la commune l'année passée.
En 2012 nous avons investi au total 95 000 €. Près de 20 000 € ont servi à régulariser des problèmes de limites entre le domaine public et le domaine privé dans le quartier des Itardes et sur l'accès du stade à la déviation. 10 000 € ont été investis pour l'entretien de nos logements communaux. La rénovation de notre salle des fêtes par les employés communaux nous a coûté environ 5 000 €. Au mois d'août, pour un coût de 1 200 € nous avons carrelé la terrasse de l'école après l'avoir rendue étanche afin qu'il ne pleuve plus dans la cuisine et depuis le mois de décembre les employés ont commencé à refaire la cuisine de la salle des fêtes : plomberie, tableau électrique, éclairage, faïence. Au 31 décembre, 1 000 € environ avaient été dépensés mais depuis nous avons rajouté tout le mobilier indispensable dans une cuisine. Le Conseil général devrait intervenir pour 40 % dans ces dépenses. Nous avons investi 600 € dans l'achat d'un marteau burineur et de panneaux d'affichage pour les élections. Enfin nous avions un reliquat de 58 000 € pour solder les travaux de la rue des Jardins. Au niveau du secrétariat nous avons changé la photocopieuse ce qui vous permettra de lire le Badaou 2013 tout en couleur.
Notre projet de créer un jardin d'enfants n'a pu voir le jour en 2012 car la subvention de la Région n'a pas pu nous être accordée mais j'ai bon espoir qu'elle le soit en 2013.
En 2013 nous souhaitons voir la rénovation de la rue de la Carrière mais cela ne peut pas se faire sans l'appui de l'Agglo car la moitié du coût des travaux seront à sa charge. Il faut donc d'abord faire le recensement des besoins de toutes les communes et les classer par ordre de priorité. De même pour l'éclairage public. Nous avons deux points noirs, un aux Itardes et un au chemin du Vignaré mais là aussi c'est de la compétence de la DLVA. DLVA, Durance Luberon Verdon Agglomération c'est le nom de notre nouvelle intercommunalité. Depuis le début de mon mandat nous sommes passés d'une intercommunalité de trois communes et 600 habitants à une intercommunalité de huit communes et 14 000 habitants, pour finir avec une intercommunalité de vingt-six communes et 62 000 habitants. Je suis témoin de l'importance du travail qui a été fait, conscient de celui qui reste à faire, persuadé de la volonté de chaque élu de donner tout leur sens aux mots solidarité et partage dans la mise en place de cette agglo. Il faut arriver maintenant à faire aboutir cette volonté.
Notre premier vice-président a l'habitude de dire qu'il faut apprendre à marcher en marchant, et Pierre Bonnafoux d'ajouter en souriant que les élus du Val de Rancure ont plutôt l'impression d'apprendre en courant et moi je dirai que j'ai carrément le sentiment de courir aux côtés de Usain Bolt, Karl Lewis ou Ben Jonhson!
Un administré un peu fâché contre moi, m'a dit que la cérémonie des vœux c'était une cérémonie d'autosatisfaction. Loin de moi cette idée. Personnellement j'ai plutôt un sentiment d'humilité face à ce que j'aurais voulu faire et face à ce qui a été réellement accompli. Et puis je me suis posé la question : à quoi sert réellement la cérémonie des vœux ? Nos réalisations et nos projets, les administrés les retrouveront dans le Badaou.
Certes il y a le plaisir de se retrouver entre amis, entre voisins et de partager le verre de l'amitié et je ne veux pas bouder ce plaisir. Plaisir d’autant plus grand qu’une douzaine de personnes sont venues s’installer dans notre village en 2012, personnes à qui je souhaite la bienvenue et qui font que nous sommes maintenant 285 habitants au Castellet. Et puis quand même, si vous permettez, un souhait de bienvenue plus particulier à Luna, le bébé de Laëtitia Belaïd et de Mickaël Guillermin, et à Leila Bonnafoux, la fille de Guillaume et Isabelle.
Mais ce qui me semble important c'est de profiter de ce moment pour mettre à l'honneur toutes les personnes qui participent au bien-être de notre communauté.
D’abord nos écoles. Elles vont bien et à chaque nouvelle rentrée je me réjouis encore plus d'avoir fait le choix d'être, depuis 1995, en regroupement pédagogique avec l'école de Puimichel. Par ce choix nous nous rendons bien compte que nous avons sauvé nos écoles et que nous avons proposé aux parents un service plus adapté aux exigences de la vie moderne. Les directrices Sophie Reymond que je remercie de sa présence et Ariane Sedes ne ménagent pas leurs efforts pour que nos écoles de villages n'aient rien à envier aux écoles de la ville. Je profite de parler des écoles pour mettre à l'honneur le travail qui est fait par Carine Gouin que je félicite car elle vient de réussir son CAP d’Atsem, Patricia Giordano et Marie-Pierre Franchet qui, sous la houlette de Virginie Plauchud, assument leur travail auprès des enfants avec beaucoup de patience et de compétence.
Je pense aussi aux employés communaux : Bénédicte notre secrétaire de mairie qui, elle aussi, avec beaucoup d’application, s’adapte à notre nouvelle intercommunalité. Franck Pheulpin et Patrick Roche nos deux employés communaux si différents dans leurs tempéraments et si complémentaires dans leur travail. Je veux dire devant tous combien j'apprécie leur professionnalisme, leur gentillesse, leurs initiatives pour la propreté de notre village et le bien-être de tous les Castellians.
Je veux remercier les présidents de nos deux associations ainsi que tous leurs membres : Pierre Gouin qui s’occupe du Comité des fêtes avec son frère Frédéric et Hélène Buisson : loto, apéritifs, repas sur la place, concours de boules et peut-être encore une sortie au ski. Serge Klutchnikoff qui préside Castellum et se charge de l’organisation de spectacles et de conférences, cours de provençal et ce pour la sauvegarde du patrimoine culturel de notre village. Ces associations par leurs actions, et le dévouement de leurs membres, animent le village et le font ressembler, parfois, à une grande famille. Je sais que c’est souvent difficile de mener en parallèle une association et sa vie de famille, et plus difficile encore quand on a un tout jeune enfant ou quand on sait que la grande fille a des soucis de santé. Surtout que l’être humain a plus de facilité à critiquer qu’à remercier et encourager, aussi je remercie publiquement et très chaleureusement les responsables de ces associations et leurs complices.
A ces remerciements je veux associer aussi quelques associations d'Oraison dont les premières qui me viennent à l'esprit sont l'ADMR, l'Amicale des donneurs de sang, la Chaîne d'Oraison, les Anciens Combattants, Oraison-Accueil, les Amis de la région de Rivne, sans oublier les Fileuses d’Oraison dont Colette Beaudun, la présidente, habite au Castellet… toutes ces associations qui nous accueillent si volontiers, tant le Val de Rancure est lié à Oraison.
Ils se cachent au fond de la salle des fêtes mais je veux les remercier de leur présence : il s'agit des pompiers dont la présence à nos côtés est gage de sécurité.
Et puis il y a toutes ces personnes aussi qui, sans structure officielle, donnent de leur temps pour leurs concitoyens, discrètement sans que cela se sache : je pense à l'entretien de l'église, à la bibliothèque, au coup de main nécessaire quand le comité des fêtes organise une manifestation importante, au marquage des chats errants pour limiter leur prolifération, à tous ceux qui ont organisé et préparé cet apéritif. A tous ces gens je dis un grand merci.
Enfin mon dernier remerciement va à mes adjoints et mes conseillers municipaux. Je vous suis reconnaissant de toute l'aide que vous m'apportez et vous remercie de votre confiance.
Vous souveto uno bono annado, bèn granado e bèn acoumpagnado. Qu'aquesto annado vous adugue lou bonur, la pas, la joio, l'amour, la santa, l'amista.