Le Castellet

Brigadel : stèle aux résistants

Ce 26 mai 2018 vient d'être inaugurée une stèle en mémoire des résistants, à proximité de la ferme de Brigadel. Le projet remonte à trois ans en arrière, lorsque, le 20 juillet 2015, dans la salle polyvalente du Castellet, s'était tenu un hommage aux soldats de l'ombre de la dernière guerre. Gérard Lazaud, alors adjoint au maire d'Oraison en charge des anciens combattants et de la citoyenneté et Françoise Besson, présidente de l'ANACR, avaient souhaité cette manifastation à laquelle avaient participé conjointement trois anciens résistants, Jean-Marie Pons, Robert Maestracci et André Laurent. À la suite de cette soirée il avait été décidé d'ériger une stèle sur les lieux où avait été installé un terrain d'atterrissage pour accueillir des troupes alliées en prévision d'un éventuel débarquement sur la côte méditerranéenne.
C'est donc à l'extrémité sud de ce terrain d'atterrissage, aujourd'hui couvert d'une plantation de pommiers, que la stèle a été érigée.

SteleBRIGADEL1
En présence des différentes autorités civiles et militaires, Gérard Lazaud a d'abord rappelé le courage et le sacrifice des résistants.

SteleBRIGADEL2
Pierre Bonnafoux, maire de Puimichel, et Mireille Begliomini, présidente du Souvenir français, ont ensuite dévoilé la stèle.

SteleBRIGADEL3
Une minute de silence a été observée en mémoire de tous les résistants français.

SteleBRIGADEL4
Puis André Laurent a rappelé les actions qui se sont déroulées en ces lieux et les raisons qui ont poussé à la création du terrain.

SteleBRIGADEL5
En compagnie de Robert Maestracci (Jean-Marie Pons était excusé en raison de sa difficulté à se rendre sur place), André Laurent
a enfin posé devant la stèle qui rappelle aux passants les actions héroïques des résistants de la section "atterrissage et parachutage"
de l'Armée secrète d'Oraison.

Ce monument a été érigé par les associations d'anciens combattants…
… et tout particulièrement par l'ANACR04 et la section locale du Souvenir français.