Le Castellet

Le téléphone au Castellet

La demande d'installation du téléphone au Castellet a été faite en 1921 par le conseil municipal composé de MM. Renoux (maire), Brémond, Roche, Esmiol, Giraud S., Laurent, Exubis, Maillet, Beaudun, Magaud. M. Giraud L. n’assistait pas à la séance.
La délibération suivante avait été prise :

« M. le Maire fait connaître à l’assemblée que M. l’Inspecteur central des Postes l’a vivement engagé à faire installer le téléphone dans la commune. Les dépenses d’installation n’incombent pas aux municipalités. La commune n’aurait à la charge que la rémunération d’un gérant.
Quelques conseillers municipaux font remarquer qu’il serait bon avant de faire ces démarches de s’assurer si on pourra trouver une personne voulant se charger du service pour un salaire raisonnable. M. le Maire répond qu’il a déjà l’assurance de trouver un gérant pour une rémunération qui sera certainement acceptée. D’autres pourront solliciter cet emploi qui sera occupé par celui qui demandera le salaire le moins élevé. Mais dès maintenant on est assuré d’avoir un gérant.
Le conseil municipal après avoir entendu l’exposé du maire : considérant que le téléphone peut rendre de grands services à la population, que son installation n’entraînera aucune dépense pour la Commune, demande que le téléphone soit mis le plus rapidement possible dans la commune du Castellet. »

Le téléphone a été installé en 1922. La gérante fut Céline Beaudun qui tenait l'épicerie dans la Carrière (actuelle maison Tony et Gisèle Di Giovanni). Ce fut pendant de nombreuses années le seul téléphone au Castellet.

CelineBeaudun
Céline Beaudun (à gauche) avec Sissi Gaze dans les années 50.