Le Castellet

Voeux du maire

Samedi 26 janvier 2019 - 18 h 30… comme toutes les années précédentes le maire du Castellet, entouré de son conseil municipal, acceuille dans la salle polyvalente une grande partie de la population de la commune pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Et comme à l'habitude de nombreux élus des villages voisins de la DLVA sont présents, ainsi que les représentants des corps constitués. Devant tout ce monde Henri Garcia revient sur les faits marquants de l'année écoulée, dans le monde, en France et dans notre village. Il présente bien sûr les futurs projets et remercie les habitants qui ont donné de leur temps pour la Journée citoyenne, ainsi que le personnel communal, les membres des associations et tous ceux – pompiers, gendarmes, etc. – qui assurent notre sécurité avant d'inviter chacune et chacun à se rapprocher du buffet pour prolonger cette soirée de convivialité avec un verre à la main.

2019voeux1
18 h 30… à quelques minutes près (le fameux quart d'heure provençal). Henri Garcia se lance dans son allocution.

2019voeux2
Il salue toutes les personnes présentes, édiles et populations du village et des communes voisines…

2019voeux3
… avant d'entrer dans le vif du sujet avec un retour sur l'actualité remuante de l'année 2018.

2019voeux4
Après le bilan de l'année écoulée, il aborde le thème des importants projets pour 2019.

2019voeux5
Et il salue les efforts de toute une population et des nombreuses associations qui rendent la vie de chacun plus belle.

2019voeux6
Avant de présenter ses vœux à toute la population en provençal, Henri met à l'honneur André Laurent le jour-même de ses 91 ans.

2019voeux7
Bon anniversaire, cher André et bonne continuation avec une épouse, Gilberte, très attentionnée.

2019voeux9
Dès le discours du maire terminé, à son signal, c'est le début des conversations amicales…

2019voeux10
… entre voisins du village ou des communes proches…

2019voeux11
… autour du buffet garni et du verre de l'amitié.

2019voeux12
Et quand on vient aux vœux, même si on est premier-adjoint et épouse du premier-adjoint, ce n'est pas pour faire de la figuration.

2019voeux13
Enfin la salle commence à se vider, même si le généreux buffet n'est pas encore totalement épuisé.

2019voeux14
Belle brochette de VIP avec Pierre Bonnafoux, Michel Vittenet, Delphine Bagarry, Stéphane Esparrech, Daniel Blanc et Henri Garcia.

2019voeux15
Un merci tout particulier à Delphine Bagarry, notre députée, pour sa présence parmi nous. Ça, c'est de la présence sur le territoire !

2019voeux16
Il y a peut-être parmi eux les futurs conseillers municipaux du Castellet pour lesquels vous voterez dans quelques années…

2019voeux17
Petit aperçu d'une partie du buffet préparé par les bénévoles du village.

Discours du maire Henri Garcia

Mesdames et Messieurs,
Le conseil municipal du Castellet, le personnel communal et moi-même, sommes très heureux de vous recevoir ce soir dans la salle des fêtes de notre commune. Nous avons tiré au sort, et c’est encore sur moi qu’est revenue la tâche de vous accueillir par quelques mots de bienvenue.
Je veux donc saluer la présence
de Delphine Bagarry, députée,
de Michel Vittenet, maire d’Oraison et vice-président de la DLVA,
de Daniel Blanc, maire d’Entrevennes,
de Pierre Bonnafoux, maire de Puimichel,
de Frédéric Bérard, adjoint au maire de Brunet,
des gendarmes au travers de la personne de monsieur Esparrech, commandant la brigade d’Oraison/les Mées,
Mesdames et Messieurs les adjoints et conseillers municipaux, merci d’honorer notre cérémonie des vœux par votre présence.
Notre conseiller départemental André Laurens, notre conseillère régionale Éliane Bareille, notre sénateur Jean-Yves Roux, nos ami Serge Sardella et Max Brunel et Jacques Vanhems retenus par d’autres obligations vous prient de bien vouloir excuser leur absence. Et une pensée toute particulière pour Jacques Échalon absent pour des raisons de santé.
Merci aussi à tous les Castellians et Castellianes de venir partager ce moment de convivialité. Je voudrais particulièrement saluer ce soir le plus jeune des Castellians, né il y a une semaine à peine, et en même temps le plus ancien de nous tous. Je les remercie tous deux de leur présence.

L’année 2018 a laissé sa place pour 2019 ; elle s’en est allée, marquée en France par la victoire des Bleus au championnat du monde, avec le sacrifice suprême du colonel Beltrame, avec la sécheresse au nord de la Loire et un record de pluies dans notre région, avec le cinquantenaire de mai 68, avec enfin et surtout une fracture sociale qui, au fur et à mesure des années, s’est installée dans notre pays.
L’année 2018, dans notre commune, a vu la naissance de deux enfants Gabriel, fils de Nicolas Contant et Sarah Lefèvre et Noah, fils de Nicolas Strba et Emilie Ciravegna ; a vu aussi le mariage de Renaud Machu, notre employé communal avec Charline ; elle a aussi été lourdement marquée par de nombreuses disparitions : Robert De Simone, Christiane Bonnafoux, Michel Giraud, Raymonde Milési, Jacqueline Pover, Pierre Koch, Damien Bonnafoux, et au mois de décembre André Peyre. Nos pensées vont vers leurs familles.

En 2018 nous avons inauguré l’école maternelle du Val de Rancure et je précise à tous que, même si cette école est située au Castellet, elle est bel et bien la propriété du SIVU qui regroupe nos trois communes, elle appartient bien aux trois communes. Nos trois écoles, la maternelle au Castellet, le CP et le CE1 à Puimichel, le CE2, le CM1 et le CM2 à Entrevennes sont, avec la cantine, la garderie et le ramassage, un atout essentiel pour que de jeunes couples viennent s’installer dans nos communes. Et nos efforts ne se sont pas arrêtés pas là puisque nous avons investi dans l’acquisition d’un car tout neuf pour assurer le transport des élèves vers Entrevennes.

2018 a été pour la commune du Castellet une année sans travaux importants pour laisser à notre trésorerie le temps de se refaire une santé. Certes nos employés ont quand même rénové un logement communal, continué le mur qui entoure le jardin d’enfants, construit une tonnelle pour abriter les jouets d’extérieur des élèves de l’école maternelle, assuré la numérotation de la rue de la Carrière sachant que la rue de la Coussière est en passe de l’être. Nous avons aussi acquis un ordinateur pour mettre à disposition du public un point informatique pour que les personnes ne disposant pas de cet outil puissent entrer en contact avec l’administration.

En 2018 nous avons aussi essayé d’obtenir le maximum de subventions pour les projets de cette année. J’ai donc le plaisir de vous annoncer que nous allons rénover au mois de mars les toilettes de la salle des fêtes pour les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. C’est un projet de 12 500 € dont 60 % seront pris en charge par l’État. Aux Itardes nous allons mettre aux normes l’arrêt de bus pour un coût de 33 300 € dont 5 000 seulement resteront à notre charge. Nous allons utiliser les fonds de concours de la DLVA pour rénover le four à bois que nous avons découvert en construisant l’abri bus. Donc trois réalisations qui devraient permettre de mieux vivre au Castellet.
Maintenant je veux remercier les 103 personnes qui ont participé à la journée citoyenne : 103 personnes qui ont peint, balayé, verni, débroussaillé, cuisiné, lavé… bref qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes dans la joie et la bonne humeur pour donner tout son sens au mot Commune. Je veux remercier aussi les établissements Mosconi, la SIMC et Le Grand Pré qui apportent leur contribution à la réussite de cette journée.

Peu avant je parlais de l’école, mais une école ne peut pas vivre sans enseignant. Je souhaite donc remercier celles qui assurent l’enseignement de nos trois écoles: Ludivine Werner au Castellet, Laure Corvaisier à Puimichel et souhaiter la bienvenue à Magali Pabois qui a été nommée sur Entrevennes. C’est important dans nos petites écoles, pour le confort des enfants, pour la tranquillité des élus, d’avoir des enseignants qui ne changent pas chaque année. C’est important aussi, pour notre Val de Rancure, pour nos trois petits villages, que ces enseignants s’entendent bien pour que le passage d’une école à l’autre se fasse en toute quiétude, en toute sérénité. Nos enseignantes l’ont très bien compris et le font avec beaucoup d’implication.
Quand on parle école il faut parler aussi cantine, garderie, transport : un merci appuyé à Carine Gouin qui occupe la fonction d’ATSEM au Castellet aidée par Marie-Pierre Franchet, un merci aussi à Virginie Plauchud qui gère le transport vers Puimichel et la cantine avec Patricia Giordano. À Entrevennes c’est dorénavant Ludivine Blanc qui s’occupe du transport tandis que Jennifer s’occupe de la cantine et de la garderie. Isabelle Bassuel a décidé de nous quitter, je veux la remercier très sincèrement pour le travail qu’elle a fait à Entrevennes avec sérieux et compétence. Merci Isabelle et bonne continuation.
Puisque j’y suis, je veux remercier tous les membres du Sivu : nous avons travaillé l’an passé à la refonte des statuts que nous sommes en train de terminer. Nous ne sommes pas toujours d’accord mais au delà de ces divergences, ils savent que la bonne marche de ce syndicat m’est chère et je les remercie tous pour la confiance qu’ils m’accordent.
Quand on parle mairie, on pense tout de suite au maire. Mais gérer une commune ce n’est pas le travail d’un seul homme et surtout pas le travail d’un homme seul : j’ai, à mes côtés, une équipe, une équipe de conseillers que je ne réunis pas, certes, à tout bout de champ mais qui m’accordent leur confiance et qui répondent toujours présent quand j’ai besoin d’eux. Ce dont je les remercie.

Il me faut remercier aussi nos employés communaux : Bénédicte au secrétariat qui garde le sourire contre vents et marées et croyez-moi, tous nos administrés ne sont pas des tendres. Franck et Renaud sur le terrain, qui s’occupent quotidiennement de notre village. Et j’avoue que je suis resté perplexe quand une personne qui n’était plus revenue dans le village depuis 40 ans m’a dit « Je trouve, M. Garcia, que le village s’est paupérisé ». Je suis sûr qu’on peut retrouver dans nos archives quelques photos qui pourront montrer la différence entre le village tel qu’il était il y a seulement 20 ans, et maintenant. Moi, j’apprécie quand je vois des mamans qui viennent avec leurs enfants pour passer quelques moments de tranquillité dans ce jardin… et encore plus quand ils viennent… d’Oraison.

Ils animent notre village avec des lotos, des défilés à Mardi gras ou à Halloween, des concours de boules, des apéritifs, un vide-grenier, un repas sur la place… je veux parler des personnes qui forment le comité des fêtes. Ce n’est pas facile d’organiser tout cela mais ils le font très bien avec beaucoup de cœur, d’énergie et d’enthousiasme et je veux en remercier chaque membre et en particulier Brandon, leur président.
Il y a quelques années Serge Klutchnikoff a créé avec quelques Castellians l’association Castellum. Il a décidé d’arrêter d’en être le président et a laissé cette charge à Annie Giraud. Je veux le remercier ici, devant tous, pour le beau travail qu’il a fait. Certes il n’était pas tout seul, mais il a insufflé dans son équipe une ambiance, un désir de bien faire, des idées qui se sont manifestées dans tout ce qui a été fait par cette association : la restauration des oratoires, les expositions, le parcours historique sur le village, la mise en page de plusieurs ouvrages d’André Laurent, la publication du journal de Germain Allard. Alors bien sûr je remercie toute l’association Castellum mais toi Serge pour tout ce que tu as donné à Castellum, pour tout ce que tu as donné au Castellet, je veux te remercier.
La dernière association du Castellet continue son petit bonhomme de chemin. Elle a passé la vitesse supérieure, elle avance malgré les difficultés du terrain, je veux parler de Vélo Passion. Bravo Michel et Agnès pour ce que vous avez entrepris, je ne doute pas de votre réussite. J’espère que vous y prenez beaucoup de plaisir.
Au passage je souhaite remercier les associations d’Oraison qui accueillent les Castellians : La chaîne d’or, le don du sang, le Club Oraisonnais Loisirs pour Tous (anciennement Oraison accueil), les Fileuses d’Oraison, les Anciens Combattants et j’en oublie sûrement. Merci à toutes ces associations d’accueillir les habitants du Val de Rancure.

À la dernière Sainte Barbe j’ai réalisé que j’assistais à cette fête des pompiers depuis les années 90. Bientôt 30 ans ! Mais 30 ans ne changent rien à l’affaire, j’ai toujours autant de plaisir à rendre hommage, par ma présence, à cette cérémonie. J’ai toujours autant de plaisir à rendre hommage à ces hommes, à ces femmes, qui, sur un simple signal de leur bipper, quittent leur travail, leurs enfants, leur femme, leur famille pour nous venir en aide au risque d’y laisser parfois leurs vies. Merci messieurs, merci mesdames pour ce que vous faites pour nous.
Et souvent lorsqu’on voit les pompiers, les gendarmes ne sont pas loin. Nous avons la chance d’avoir ce soir le commandant de la brigade d’Oraison. C’est bien pratique le terme de commandant car je ne sais plus s’il faut dire mon adjudant-chef, major ou mon lieutenant tellement monsieur Esparrech a gagné du galon. Félicitations mon lieutenant pour vos promotions et merci pour tout le travail que vous avez fait sur la brigade en particulier la qualité des liens que vous avez établis entre la brigade et les élus.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont organisé et préparé l’apéritif de ce soir : Hélène, Audrey, Mireille, Serge, Christine, Annie, Carine, Benoit, Bénédicte, Marie-Paule, Brandon et Franck. Je sais la difficulté de se renouveler, je sais la difficulté de trouver des volontaires mais sachez que je vous sais gré de votre implication et vous adresse un merci très sincère.
Et puis je me suis laissé dire que c’était l’anniversaire de quelqu’un aujourd’hui-même. Il fête ses 91 ans, c’est notre doyen, André Laurent. Alors je vous demande à tous d’entonner avec moi « Bon anniversaire, nos vœux les plus sincères… » (longs applaudissements).
Voilà c’est le moment des vœux. Comme à l’accoutumé je les ferai en provençal mais avant je veux adresser un dernier merci à Christine, ma bonne étoile.
Vous souvete uno bono annado, bèn granado e bèn acoumpagnado.
Qu’aquesto annado vous adjugue lou bonur, la pas, la joio, l’amour, la santa, l’amista.
J’ai promis à Jacques Échalon et à Marie-Paule que nous allions boire à leur santé, je vous fais confiance pour ne pas me faire mentir. Merci et bonne soirée à tous.