Le Castellet

2007 - René Barras

24 novembre 2002 : après quelques semaines d'hospitalisation suite à une longue maladie, René Barras s'éteint laissant son village du Castellet orphelin de l'enfant du pays et du maire qu'il fut durant 37 ans.
24 novembre 2007 : la municipalité du Castellet rend un hommage à René Barras et l'association Castellum s'associe à cette initiative en organisant une petite exposition photo retraçant les grandes étapes de sa vie.

 



Cinq ans après son départ la commune, sous l'impulsion du maire actuel Henri Garcia, vient de lui rendre un hommage solennel en inaugurant une plaque à sa mémoire sur la maison où il vit le jour. Cinq ans… Un long délai ? Peut-être, mais un délai facile à expliquer. René Barras avait souhaité que cette maison revînt à la commune du Castellet pour être totalement réhabilitée. Les travaux viennent d'être terminés et l'immeuble abrite entre autres les associations du village respectant ainsi le désir de René Barras de maintenir dans son village un haut niveau de convivialité et de culture.
Les associations ont d'ailleurs tenu à participer activement à cette manifestation du souvenir aux côtés d'Henri Garcia en préparant une exposition retraçant les carrières de René, puisqu'il fut un homme politique de premier plan, mais aussi un grand homme de culture à l'origine des efforts actuels pour la sauvegarde du patrimoine, ainsi qu'un sportif accompli, ancien coureur cycliste qui a toujours soutenu passionnément cette spécialité.



À 11 heures un long cortège de parents, amis, habitants du Castellet et personnalités s'est rendu de la place principale vers le cimetière pour marquer cet anniversaire par un hommage populaire.




Jean-Louis Bianco, président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence, a déposé une plaque en souvenir de son ami de très longue date et au nom du département.




Henri Garcia et ses deux adjoints Benoît Gouin et Annie Giraud ont ensuite déposé une gerbe au nom de la commune et de la population du Castellet avant de respecter une minute de silence et de recueillement.






Enfin plus de 150 personnes se sont retrouvées devant la maison natale de René Barras où Henri Garcia et Jean-Louis Bianco ont dévoilé la plaque souvenir apposée sur la façade de la maison nouvellement restaurée.




Henri Garcia, qui fut très longtemps le premier adjoint de René Barras, s'adressa ensuite à Lisette Barras avec des mots empreints d'émotion et d'amitié pour évoquer celui qui marqua si fortement l'histoire récente du Castellet par ses actions et sa personnalité.




Jean-Louis Bianco rappela quant à lui, devant une foule attentive, les qualités de l'homme public et son importance dans la vie politique qui dépassa largement le simple cadre local.




Tous les participants à cette manifestation purent ensuite découvrir l'intérieur de la «maison Barras» avec l'exposition, organisée par l'association Castellum, retraçant la vie de celui à qui hommage était ainsi rendu.




Que toutes les personnalités présentes soient ici remerciées pour leur présence, simples habitants du village, représentants de la fédération de cyclisme et tous les autres sportifs, en particulier le champion automobile Ari Vatanen qui réside au Castellet et qui fut longtemps l'ami personnel de René Barras.



Merci encore aux représentants des communes voisines comme Catherine Weirich et Max Brunel, maires d'Entrevennes et Puimichel, Mmes Bégnis et Rieuner, représentant le maire d'Oraison, le président du Conseil général Jean-Louis Bianco, le sénateur Claude Domeizel, le sénateur honoraire Fernand Tardy dont René Barras fut le suppléant, le conseiller général et député suppléant Gilbert Sauvan, les conseillers généraux Serge Sardella et Jean-Yves Roux, et tous ceux que nous aurions omis de citer mais qui par leur présence ont marqué leur attachement au souvenir de René Barras.