Le Castellet

Exposition permanente

La salle polyvalente du Castellet ne permettant pas d'accueillir pour longtemps une telle manifestation, l'exposition fut déplacée dans un premier temps vers la salle du premier niveau de la bibliothèque communale où elle put être visitée aux horaires d'ouverture habituelles pendant toute l'année 2008. Par la suite tous les textes et les photos de cette expo on été rangés dans un grand classeur qui est consultable en permanence à la bibliothèque. Ce faisant Castellum et la municipalité tiennent à rendre un hommage appuyé à cet Angevin qui travailla presque toute sa vie à Paris mais qui choisit Le Castellet comme lieu de villégiature, de création et d'éternité… puisqu'il a choisi d'y reposer modestement au petit cimetière.



Les premières photos montrent un Edmond Humeau au tout début de sa carrière poétique, ainsi que la photographe Suzi Pilet qui contribue directement à cette exposition.




On découvre ensuite, au fil des différents panneaux de cette exposition, l'homme à différents âges de sa vie et dans des activités ou des situations diverses.



En plein air sur une table, dans son antre de l'Humeaudière ou aux Rencontres de Lure avec Maximilien Vox, on voit ici les facettes de l'homme de lettres.




Poète reconnu et distingué, Edmond Humeau reçut plusieurs prix littéraires, dont le prix Max Jacob. Critique d'art, il consacrait aussi beaucoup de temps à cette activité.




Hormis la poésie, la peinture abstraite fut son deuxième moyen d'expression artistique. Créateur prolifique, il a plusieurs centaines de dessins et tableaux à son actif.




Si la poésie d'Edmond Humeau vise à « tracer l'Infiguré », c'est surtout dans l'expression graphique qu'il atteint l'abstraction absolue.




Les murs de la salle offrent à lire de nombreux poèmes (certains manuscrits et tracés de la belle écriture ronde et généreuse d'Edmond Humeau) choisis en ce qu'ils illustrent les multiples facettes du poète.




De nombreuses fiches permettent au visiteur d'entrer dans cette poésie avec de précieuses indications pour en apprécier la complexité et la finesse et le guident au fil des thèmes récurrents.



Sous les portraits dessinés par Guy Bigot et sous l'écriture tutélaire de son père, Anne-Laure Régnier a mis la touche finale à cette exposition et savoure le moment où elle est enfin ouverte au public.


UN POÈTE MARQUANT
Robert Sabatier, l'un des grands auteurs et des grands spécialistes de la poésie du XXe siècle, a écrit une prophétie – que nous citerons en guise de conclusion – s'adressant à Edmond Humeau :
« On t’aime, on t’aimera de plus en plus. Et ta poésie ne cessera de grandir et de se répandre car aucun pare-feu ne peut arrêter sa marche. »