Le Castellet

Sentier de Château-Levin

chateaulevin01
Ce sentier pédestre propose une randonnée de 4,2 kilomètres (durée 2 heures). Les anciens, au début du XXe siècle, le nommaient "chemin du calvaire", sans qu'on sache au juste où ce calvaire pouvait bien se trouver ni à quoi il ressemblait : on n'en a jamais retrouvé la moindre trace. À moins qu'il n'ait été le calvaire des pauvres habitants obligés d'emprunter ce chemin raide et pénible pour accéder à l'aire de battage et aux champs d'oliviers qui tapissaient alors le flanc de la colline !




chateaulevin02
Le départ se fait au parking du quartier des Bernards, dans le vallon de la Fouent, au pied de l'aire de battage (1) qui constitue la première étape (voir le chapitre qui lui est consacré).




chateaulevin03
On suit alors le sentier balisé en jaune dans des terres (2) exposées au soleil et loin de la fraîcheur hivernale où jadis les Castellians plantaient des olivettes. De là on peut profiter d'une belle vue sur le village.




chateaulevin04
On poursuit ensuite le chemin qui se sépare en deux. Prenons le sentier "bis" qui passe quelques dizaine de mètres plus haut que le sentier normal. Pas de différence toutefois dans le paysage.




chateaulevin05
Les deux options se rejoignent d'ailleurs très vite, quelques centaines de mètres plus loin, quasiment à l'extrémité du coteau exposé plein sud, juste au point de jonction d'un sentier offrant une variante de parcours (balisage bleu et tracé en pointillés sur le plan).




chateaulevin06
On peut voir tout au long du sentier des restes de murets en galets, témoignages de l'ancienne occupation des sols par une agriculture traquant chaque recoin de terre favorable, ainsi que des traces de terres noires, restes des charbonnières que les anciens avaient établies pour fabriquer un combustible apprécié.




chateaulevin07
On remonte vers le nord-ouest, sur le flanc du vallon de Château-Levin, et on arrive vers de premières ruines (3) qui marquent la présence humaine à une époque où ces collines étaient soignées et cultivées.




chateaulevin08
On poursuit maintenant le sentier jusqu'au fond du vallon à travers une végétation qui devient subitement plus verte et plus luxuriante, preuve de la présence d'eau. En regardant l'autre versant du vallon on distingue une autre ruine.




chateaulevin09
Le sentier jaune croise maintenant la piste tracée à fond de vallon. On est en pleine forêt domaniale de l'ONF et la piste est fermée à toute circulation (tracé rouge sur le plan). On peut continuer en face le sentier jaune. En arrivant sur les crêtes (4) ce sentier traverse une plantation de cèdres. La végétation varie ensuite au fil de la balade (5), avec des merisiers et des pins d'Alep. Ici la réhabilitation d'une oliveraie procure un beau panorama sur Entrevennes et le massif du Montdenier. Puis les amateurs de botanique se réjouiront de la variété des arbres de la forêt (6) qu'on traverse : pins maritimes, sapins de Céphalonie, pins sylvestres, pins noirs d'Autriche, cèdres de l'Atlas et chênes se partagent le terrain. On entame maintenant la redescente vers le parking par le vallon de la Fouent, non sans être passé devant la source captée qui alimente en partie le village. On aurait tout aussi bien pu remonter la piste rouge vers le nord : on aurait alors rencontré différents feuillus : noyers acacias, chênes pubescents, chênes verts, merisiers, micocouliers, érables de Montpellier, érables champêtres et même un marronnier devant la ruine.




chateaulevin10
Enfin une troisième variante de ce parcours commence au vallon de Château-Levin et consiste à redescendre au plus court vers le village au lieu de continuer le sentier jaune ou de remonter la piste rouge. On passe alors devant la source de Château-Levin qui explique ce changement de la végétation. Et on arrive très vite à la barrière qui ferme la piste.




chateaulevin11
Là un bouquet de cèdres orne l'aire de stationnement (7). Encore quelques centaines de mètres et on rejoint la route goudronnée qui permet de retourner au parking. Tout au long de la balade les randonneurs discrets auront pu apercevoir une faune variée où notamment les pics sont bien représentés.



Note : les chiffres entre parenthèses renvoient aux points situés sur le plan.

signatureCASTELLUM