Le Castellet

Les aires de battage

Le village du Castellet comporte plusieurs aires de battage qui ont été utilisées par le passé pour le tri des grains de blé. L'une d'elles a été mise en valeur sous l'impulsion de notre regretté ami (et ancien maire) René Barras pour donner au Castellet un attrait touristique supplémentaire. Les autres aires appartiennent à des particuliers et se situent sur leurs propriétés.

Aire du quartier des Bernards

Cette aire de battage a été restaurée il y a quelques années déjà et constitue l'un des projets qui ont conduit à la création de l'association Castellum. Elle domine le village du Castellet et se situe au carrefour du val de Rancure et du petit vallon de la Fouent qui lui est perpendiculaire. De la sorte cet emplacement est parcouru en quasi permanence par un léger courant d'air qui l'a fait choisir au temps jadis pour séparer facilement des grains de blé de leur enveloppe après les moissons… au prix d'un effort supplémentaire pour accéder à ce lieu situé en hauteur. Aussi, au début du XXe siècle, lorsque les ventilateurs manuels puis mécaniques ont fait leur apparition, cette aire a-t-elle été délaissée au profit d'autres situées plus bas dans le village et plus faciles d'accès.

Aujourd'hui, avec l'éclairage nocturne qui la met en valeur, et avec la vue magnifique qu'elle offre sur le Castellet mais aussi sur l'amont du val de Rancure, sur Entrevennes et sur les Alpes à l'horizon, elle constitue l'un des attraits touristiques de notre village. D'autant qu'elle constitue également en quelque sorte le point de départ d'un petit circuit de randonnée et de découverte qui relie le vallon de la Fouent à celui, plus à l'ouest, de Château-Levin.

Au pied de cette aire, à l'entrée du parking, est exposé un ancien cabriolet hippomobile de type jardinière entièrement restauré. Tracté par un seul cheval (souvent même un mulet), ce type de véhicule était l'ancêtre de nos utilitaires de loisir actuels. Il accueillait deux personnes à l'avant et l'arrière se transformait, au choix, pour transporter des marchandises (d'où son nom) ou pour recevoir quatre passagers assis en vis à vis.

Aire privée au sud du village

Cette aire est située dans un champ privé (accès réservé) et se trouve dans un remarquable état de conservation. De forme parfaitement carrée, elle est constituée d'une calade (pavement du sol avec des petits galets assemblés serrés les uns contre les autres pour assurer une bonne cohésion du revêtement qui devait rester impeccable).


Et elle possède surtout une particularité étonnante : elle est parfaitement orientée nord-sud, et donc également est-ouest. Des lignes constituées de pierres rangées en alignement ordonné (le reste de la calade est un opus incertum) matérialisent ces directions. De même sont également tracées les diagonales du carré qui sont ainsi orientées NNE-SSO et NNO-SSE. La photo ci-dessus montre clairement ces alignements. Est-ce que pour nos anciens ces axes revêtaient une signification particulière (chamanique ou autre…) ou bien est-ce le fait d'un propriétaire amateur de géométrie et de mécanique céleste ?

signatureCASTELLUM