Le Castellet

Vœux du maire 2015

Samedi 24 janvier 2015 : à 18 h 30 la salle polyvalente accueille la cérémonie des vœux du maire. Henri Garcia, entouré des membres de son conseil municipal, s'adresse aux personnes présentes pour les vœux, mais aussi pour faire le bilan de l'année écoulée et pour présenter les projets en cours pour 2015 (voir l'intégralité de son discours au bas de cette page).

2015voeux 01
Henri Garcia entame son discours…

2015voeux 02
… devant une salle pleine, occupée par les édiles au premier rang.

2015voeux 03
Il tient à saluer le travail des employés municipaux qu'il met à l'honneur…

2015voeux 04
… avant de souhaiter une bonne retraite à Patrick Roche.

2015voeux 05
Le verre de l'amitié permet ensuite à chacun de retrouver de vieux amis du Castellet ou des villages voisins.

2015voeux 06
Parmi eux des célébrités locales comme André et Gilberte Laurent…

2015voeux 07
… ou Robert et Andrée Granier, en conversation avec Marie-Ange Garcia.

2015voeux 08
En tout cas l'apéritif a été franchement apprécié…

2015voeux 09
… ainsi que les amuse-gueule préparés par les bénévoles du village.

2015voeux 10
Petit coup d'œil sur les gourmandises et les décorations proposées.

2015voeux11
Et pour effacer les traces de la fête, le village peut compter sur une jeunesse volontaire.


 

Discours du maire, Henri Garcia

 

Messieurs les conseillers généraux,
Messieurs les maires, ou leur représentant,
Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et messieurs, chers amis,

Vous avez décidé de quitter la chaleur de vos foyers pour répondre à notre invitation et j'en suis très heureux. Je ne doute pas un seul instant en voyant vos mines réjouies et le buffet que nous allons passer un très bon moment ensemble. Malheureusement toute médaille a son revers et avant de trinquer à notre santé, avant de goûter toutes les gourmandises préparées par quelques personnes très motivées par votre bien être vous allez subir le traditionnel discours qui va avec la cérémonie des vœux.

D'abord je dois vous faire part des excuses de monsieur Jean-Charles Borghini maire de la Brillanne, de M. Jacques Echalon premier vice-président de la DLVA et de son président, M. Bernard Jeanmet Peralta, maire de Manosque, les excuses aussi de M. André Laurens futur candidat aux élections départementales.

L' année 2014 a été, paradoxalement, une année très longue et une année très courte, une année où j'ai eu l'impression de n'avoir rien fait et en même de ne pas avoir eu une minute à moi.

Au mois de mars les élections municipales ont reconduit l'équipe qui est derrière moi, pratiquement la même équipe soudée, motivée mais en plus rajeunie avec Pascale Boutin, Audrey Rance et Stéphane Reboul. Cette nouvelle équipe s'est mise au travail tout de suite dans la continuité du mandat précédent comme vous l'avez souhaité à travers vos suffrages, ce dont je vous remercie.

Parmi les gros travaux la rénovation de la maison aux Itardes a été finie au début de février pour un coût de 75 000 €.

Ensuite a eu lieu le chantier de la rue de la Carrière, un chantier qui a duré trois mois avec l'entreprise SETP mais qui s'est déroulé sans problème malgré la gêne occasionnée aux riverains. La dépense de 200 000 € a été payée par moitié par la DLVA qui a la compétence eau et assainissement et l'autre moitié par la commune avec une subvention de 32 000 € de l'Etat.

Cet été la chute d'une grosse branche de platane sur une voiture stationnant sur la place nous a conduit à faire établir une expertise de l'ensemble des platanes et nous avons dû faire abattre trois arbres.

Les fontaines des lavoirs du Bachelas et du Pountis ont été mises en circuit fermé. Ces travaux ont été rendus nécessaires car, à partir du 1er janvier 2015, toute l'eau de nos fontaines devait être payée à la DLVA par la mairie. Une petite simulation nous a montré que, pour ces deux fontaines, la facture se serait élevée à 20 000 €. Il était donc indispensable de faire ces travaux si nous voulions toujours, dans notre village, entendre le bruit de l'eau sans nous ruiner.

Les murs de la cantine ont été rénovés et des illuminations ont été acquises pour décorer le village. Dans le quartier des Itardes, la rue qui rejoint la départementale à l'impasse de Malhivert sera revêtue de bitume dès que les conditions météorologiques seront plus clémentes. Avec l'autorisation du Conseil général la sortie sera légèrement déplacée pour une meilleure sécurité des usagers.

En 2015, la baisse des dotations de l'Etat nous oblige à être prudents dans nos projets ; néanmoins nous avons l'opportunité d'acquérir un terrain très proche du centre du village. Un dossier de demande de subvention a été déposé au Conseil régional pour obtenir une aide de 50 %. Ce terrain sera destiné à la réalisation d'un parking et d'un terrain de jeux de boules.

La Région nous a accordé une subvention de 15 000 € pour terminer le jardin de jeux d'enfants avec la réfection des murs et la mise en place d'une exposition de vieux matériels agricoles. Mais c'est vrai que, suivant les dossiers, sans l'aide du Conseil régional, du Conseil général, de la DLVA ou de l'Etat par le biais de la DETR nos moyens seraient très limités.

Je souhaite aussi que le vieux four à pain que nous avons découvert en construisant l'abri bus soit restauré et si le conseil municipal est d'accord ce travail sera la mission de nos employés communaux pour l'année 2015.

Nous allons mettre en place une journée citoyenne au début du printemps. Le principe en a été arrêté l'an dernier et la date sera fixée ce lundi lors de notre prochain conseil municipal. Le but de cette journée sera de créer du lien entre les nouveaux et les anciens habitants, entre les jeunes et les moins jeunes en effectuant en groupes des petits travaux sous la direction d'un volontaire.

Nos écoles vont bien avec 15 élèves à l'école primaire à Puimichel et un nouveau directeur, Camille Fayed, qui regrette de ne pas pouvoir être présent à cette soirée et 23 élèves à l'école maternelle du Castellet avec là aussi une nouvelle directrice, Mme Ludivine Werner que je remercie d'être présente. Cette année a été une année spéciale avec la mise en place des activités périscolaires. Personnellement j'étais contre cette loi qui, outre la fatigue des enfants en particulier les plus petits, va créer des différences au sein même de l'école de la République au gré des communes plus ou moins riches. Néanmoins la loi est la loi et je suis obligé, nous sommes obligés, de l'appliquer. Je remercie Claudie Deconihout qui a beaucoup travaillé pour la mise en place de ces activités : du théâtre, du VTT et de l'astronomie pour les plus grands de Puimichel et du travail manuel, de la psychomotricité pour les plus jeunes sous l'impulsion de Karine Gouin. Comme président du SIVU qui gère les deux écoles je veux remercier toutes les personnes qui concourent au bien-être de nos enfants, les enseignants bien sûr mais aussi Patricia Giordano, Marie-Pierre Franchet, Karine Gouin et Virginie Plauchud.

Je souhaite aussi remercier mes employés communaux, je veux nommer Bénédicte Gaubert, Patrick Roche, Franck Pheulpin et Renaud Machu. Je veux les remercier publiquement. Ma relation avec eux est basée sur la confiance, une confiance pleine et entière. L'année qui vient de passer est une année où ils ont beaucoup donné d'eux-mêmes. Ça tombe bien car en 2015 je leur demanderai beaucoup encore. On peut s'étonner qu'une toute petite commune comme le Castellet ait trois employés communaux pour ce qui concerne le technique. Mais ce n'est plus vrai. Depuis le 31 décembre 2014 Patrick Roche a fait valoir ses droits à la retraite et c'est pour préparer son départ et donc son remplacement que j'avais décidé d'embaucher Renaud dans le cadre des emplois d'avenir.

Patrick tu as de la chance. Tu pars à l'âge de partir à la retraite alors que la retraite existe toujours. Depuis le 8 février 2010 tu travailles pour la commune, à mi-temps d'abord, puis aux ¾ temps. Enfant du pays, tu n'as pas eu de mal à t'intégrer dans cette fonction et tu as su te faire apprécier par les habitants par ta gentillesse à ta juste valeur. Le conseil municipal pour te remercier a voulu t'offrir un cadeau. Nous avons longtemps hésité et comme nous avions peur que tu t'ennuies pendant ta retraite nous avons décidé de t'offrir un outil pour occuper tes journées. Bonne retraite Patrick.

Je veux remercier aussi tous les membres du comité des fêtes qui sous la présidence de Fabrice Lungo ont assuré la fête de l'Ascension, un loto, le défilé de Halloween. C'était une année de mise en route et je suis certain que cette année encore ils sauront nous divertir.

Un grand merci aussi à Serge Klutchnikoff, président de l'association Castellum pour la sauvegarde du patrimoine. Pour le centenaire du début de la grande guerre il a su, avec toute son équipe, nous présenter une belle exposition sur les Castellians partis pour le front. Une exposition très documentée, et qui a été très appréciée.

Je ne les ai pas oubliés les pompiers et les gendarmes, toujours discrets mais toujours efficaces, garants de notre protection et de notre sécurité. Ils sont comme les assurances : c' est quand le sinistre est là que l'on se rend compte de l'importance de l'assurance. C'est quand l'accident est là, quand l'attentat est là que l'on se rend compte de l'importance des pompiers , de l'importance des gendarmes et je pense que les hommes et les femmes qui occupent ces fonctions, parfois jusqu' à y laisser leur vie, ne sont pas assez mis à l' honneur.

Ne perdez pas courage j'arrive à la fin de mon discours mais je ne peux pas le finir là sans dire un merci très chaleureux à ceux et celles qui ont mis en place cet apéritif avec beaucoup d'enthousiasme et d'imagination. Avec un budget minime ils font des prouesses pour le seul plaisir de nos yeux et de nos papilles.

Per dos mile quinge, vous souvete uno bono annado, bèn granado e bèn acoumpagnado. Qu'aquesto annado vous adugue lou bonur, la pas, la joïo, l'amour, la santa e l'amista.