Le Castellet

1er août 2010
Expositions permanentes

 

La bibliothèque du Castellet accueille deux expositions visibles aux jours et heures d'ouverture habituels. La première est consacrée aux photos de Laure Garcia, la fille de notre maire, que tout le monde a vu grandir ici. La seconde est consacrée aux dessins de James Gillant, son cousin, ce qui confirme la fibre artistique de la famille.

 

 

 

Expos :

Photos de Laure Garcia

Une expo sans thème particulier : juste des sauts de puce. La puce, c'est Laure Garcia, une Castelliane pur sang, la fille de notre maire. Les sauts, ce sont ses voyages à travers l'Europe. Laure a photographié, ici ou là, entre Londres et le Portugal, entre le midi de la France et l'Italie, des petits moments de vie volés avec tendresse, humanisme et générosité. Ses portraits fugaces de passants traités en noir et blanc pour que rien ne vienne perturber le sens de l'image, sont de petits chefs d'œuvre à venir admirer toute l'année dans la salle du premier étage, aux jours et heures d'ouverture de la bibliothèque. Une expo à ne pas manquer pour faire le plein de fraîcheur et d'apaisement.

Laure Garcia en compagnie de Mimi, une des figures locales du Castellet, devant les cadres de ses photos…

… puis avec son grand-père qui semble apprécier les qualités d'artiste de la "puce".

 

Dessins de James Gillant

Ce jeune artiste oraisonnais présente des dessins sur papier situés à un carrefour entre art contemporain, graphisme pur, bande dessinée et illustration. D'un trait sûr, net et tranchant comme le contraste entre le noir et le blanc, sans la moindre transition, sans demi-teinte, James nous emmène dans un voyage où le délire s'épanouit en liberté, sans contrainte des formes ou des dimensions. Des êtres contenus dans d'autres, des hybrides humanoïdes conservant dans leur structure des restes antédiluviens, des surfaces au travers desquelles on passe comme pour plonger dans des abîmes de l'esprit, voilà l'univers dans lequel nous entraîne James, avec, toujours, un clin d'œil malicieux.

Les dessins de James, à la structure complexe forcent l'œil à aller chercher les moindres détails.