Le Castellet

Vœux du maire 2016

Vœux du maire

Samedi 30 janvier 2016 - 18 h 30
La salle polyvalente est pleine de monde : les habitants du Castellet bien sûr, mais également les élus des communes voisines, de la DLVA et du département ainsi que les représentants de la gendarmerie et des pompiers. À tous, le maire Henri Garcia présente les vœux du Castellet. Solennellement il rappelle les tragiques événements que la France a subis en 2015 avant d'aborder les thèmes locaux, de faire le bilan de l'année écoulée, de présenter les projets pour 2016 et de saluer le travail des associations du village et des employés municipaux (voir ci-après l'intégralité de son discours). Sans oublier un retour sur la journée citoyenne qui fut un vrai succès de participation en avril dernier et qui a permis de créer du lien et du ciment social entre les habitants du village.

2016VoeuxMairie01
Henri Garcia attaque son discours de vœux devant les élus (Daniel Blanc, Michel Vittenet, Serge Sardella,
Jacques Échalon, Pierre Bonnafoux, Francis Bérard, mais aussi Max Brunel, etc.).

2016VoeuxMairie02
Avec son conseil municipal au complet derrière lui, il explique les difficultés des communes pour engager
des travaux face à la baisse des dotations de l'État…

2016VoeuxMairie03
… et la volonté de l'équipe municipale de trouver les ressources afin de poursuivre les actions entreprises
et d'en lancer de nouvelles (en collaboration avec nos voisins pour la nouvelle école).

2016VoeuxMairie04
L'auditoire attentif et nombreux prouve bien l'intérêt que portent les citoyens à la vie locale.

2016VoeuxMairie05
Bien sûr, pour ne pas faillir aux traditions, les bénévoles du village ont préparé un buffet apéritif aussi
alléchant qu'à l'habitude, présenté sous un rappel en images de la fameuse journée citoyenne.

2016VoeuxMairie06
Et entre quelques bouchées délicatement dégustées…

2016VoeuxMairie07
… ou quelques verres avalés avec modération…

2016VoeuxMairie08
… les conversations vont bon train entre amis et voisins.

2016VoeuxMairie11
Il faut bien reconnaître que le hérisson gourmand…

2016VoeuxMairie10
… les petits pingouins ou les bonshommes de neige déguisés et les divers toasts et bouchées avaient de quoi
retenir les participants bien au-delà de la fin du discours du maire.

 

Discours de vœux du 30 janvier 2016 d'Henri Garcia, maire du Castellet

Mesdames et Messieurs,
Le conseil municipal du Castellet et moi-même, sommes très heureux de vous accueillir ce soir dans la salle des fêtes de notre commune.
La coutume veut que l’accueil soit plus protocolaire avec les personnalités, avec Monsieur Serge Sardella conseiller départemental, avec Monsieur Jacques Echalon 1er vice-président de la DLVA, avec Monsieur Michel Vittenet maire d’Oraison, vice président de la DLVA, avec Monsieur Daniel Blanc maire d’Entrevennes, avec Monsieur Pierre Bonnafoux maire de Puimichel, avec Monsieur Jean-Charles Borghini maire de la Brillanne, avec Monsieur Francis Bérard maire de Brunet, avec Madame Charard notre trésorière, avec Mesdames et Messieurs les adjoints et les conseillers municipaux. Mais ce soir c’est l’amitié qui prend le pas sur le protocole et c’est en vous disant chers amis que je veux vous accueillir et vous remercier d’honorer notre cérémonie des vœux par votre présence.
Nos conseillers départementaux André Laurens et Delphine Bagari, notre sénateur Jean-Yves Roux vous prient de bien vouloir excuser leur absence : comme dit Daniel : C’est pas grave.
Merci aussi à tous les habitants du Castellet, merci d’avoir éteint la télé, d’avoir affronté l’obscurité des soirées d’hiver pour vivre ensemble ce moment de partage et de convivialité.
Je ne reviendrai pas sur les événements nationaux qui ont marqué cette année d’une tache indélébile ; des événements qui nous ont fait comprendre, si besoin était, que nous vivons, de plus en plus, dans un monde incertain où, ce qui arrive dans un coin reculé de la terre, a des répercussions immédiates jusqu’à l’autre bout de la planète. Ces événements ont mobilisé les Français autour des valeurs fondamentales de notre République : je veux parler bien sûr de la liberté, toutes les libertés, de l’égalité, de la fraternité mais aussi de la solidarité, de la tolérance, de la laïcité.
La commune du Castellet a connu aussi ses moments de tristesse et ses moments de joie : Bertand Malmenaide, Joséphine Reboul notre doyenne que tout le monde appelait Fifi, Odette Coriandre nous ont quittés l’an passé. Mais Anaïs Zwojckzyk, Elyham Zarroug, Gianni Féraud et Marie Delbaere sont venus ravir leurs parents. Et Yannick et Isabelle ont eu la joie de marier leur fille Virginie avec Nicolas.
En 2015 le revêtement de la rue de Malhivert aux Itardes a été refait avec un léger déplacement de la sortie sur la départementale pour une meilleure visibilité.
Cela faisait plusieurs années que nous cherchions à acquérir le terrain derrière l’usine AMGC. Il est enfin à nous pour la somme de 40 000 € avec une subvention de 16 000 € du Conseil régional.
La deuxième phase des travaux du jardin de jeux d’enfants a été réalisée pour la somme de 20 110 €. Le Conseil régional nous a subventionnés au travers du FSL pour un montant de 15 000 €. Nous voulions faire de ce jardin de jeu un espace inter-générationnel où jeunes et moins jeunes pourront se cotoyer en toute sérénité : nous sommes en train de réussir notre projet.
Les employés communaux ont repris les circuits fermés de la fontaine de la placette de l’église et du lavoir en séparant les deux circuits pour un meilleur service. Ils ont aussi refait tous les grillages qui protégeaient le clocher des pigeons.
Pour 2016 il est prévu de refaire le revêtement du chemin du Vignaret pour la somme de 16 940 €, et une partie du chemin du Colombier pour 25 175 €. Pour ces deux projets nous avons obtenu 5 590 € dans le cadre des amendes de police et 10 070 € dans le cadre de la DETR.

Il est prévu aussi de faire un columbarium au cimetière pour la somme de 15 854 € dont 5 854 resteront à notre charge, 10 000 € étant subventionnés par le Conseil départemental au travers du FODAC.
Le terrain acheté en 2015 devrait se transformer cette année en parking et en terrain de jeux de boules. C’est un projet de 20 110 € pour lequel nous avons obtenu 15 000 € de subvention.
Comme vous le voyez ce ne sont pas les projets qui manquent, ni même, j’ose le dire, les subventions. Ce qui manque, c’est la DGF, la dotation de fonctionnement de l’État qui, en trois ans, est passée de 48 000 à 36 000 € nous obligeant ainsi à mener un projet à la fois pour ne pas nous retrouver avec des problèmes de trésorerie.
La DLVA a commencé les travaux de sécurisation en eau des communes du val de Rancure avec la source de Laga. C’est un projet de près de 2 000 000 € qui va se concrétiser cette année après maints et maints remaniements. Un terrain a été acquis par la commune de Puimichel au bas du chemin de Laga. Un bassin et des pompes de refoulement pour la commune de Puimichel dans un premier temps seront installés à cet endroit. Notre commune, quant à elle, sera reliée cette année à la source de Laga de façon gravitaire. Le petit bassin va être abandonné et le haut du village sera alimenté par un surpresseur intercommunal.
Dans le cadre du SIVU de regroupement pédagogique, le syndicat qui gère les écoles de Puimichel et du Castellet et que j’ai l’honneur de présider, nous avons décidé de lancer la construction de l’école maternelle du Castellet. Nous avons mis beaucoup de temps pour acquérir le terrain, un beau terrain bien exposé, situé juste après la maison de Mimi Armelin : l’appel d’offres pour désigner un maître d’œuvre a été publié, les demandes de subventions pour un projet estimé à 925 000 € sont en cours et nous allons tout faire pour commencer les travaux d’ici la fin de l’année. Pour le maire que je suis et l’enseignant que j’ai été, vous devez bien vous imaginer combien ce projet me tient à cœur d’autant plus que je sais que le bâtiment actuel est loin d’être pratique, et pour le personnel et pour les enfants. Aussi nous allons essayer d’aller vite, vite et bien. Mais tout ceci vous le retrouverez dans le Badaou 2016.
Après le bilan, après les projets vient le moment des remerciements : je veux d’abord remercier nos employés communaux : Franck Pheulpin et Renaud Machu. Ils s’entendent bien et ont à cœur de bien entretenir le village même si la multiplicité des tâches à accomplir donne parfois l’impression que les journées ne sont jamais assez longues. Un merci tout particulier à Bénédicte dont la discrétion et l’efficacité n’ont d’égal que la quantité de travail qu’elle doit assumer : l’accueil du public, le secrétariat, le standard, le courrier, la comptabilité, les dossiers, la réglementation qui change sans cesse, un peu d’assistance sociale et toujours avec la même gentillesse et la même patience.
Un grand merci aussi à ceux qui assurent le bon fonctionnement des écoles : Carine Gouin dans sa fonction d’ATSEM et qui gère, depuis leur mise en place, les activités périscolaires des enfants de la maternelle, Marie-Pierre Franchet qui aide à la cantine et qui s’occupe de la garderie, Patricia Giordano qui s’occupe des activités périscolaires, du ménage et de la garderie à l’école de Puimichel. Merci aussi à Virginie Plauchud qui assure la conduite du car, la cantine pour les grands, le secrétariat et la comptabilité du SIVU. Un coup de chapeau particulier à Claudie Deconihout, adjointe à Puimichel, qui organise les activités périscolaires en proposant de l’élémentaire des activités variées à chaque trimestre. Au niveau pédagogique nos écoles à plusieurs niveaux sont difficiles à gérer et quand nos enseignants rentrent chez eux, le soir, ils doivent pousser un grand ouf de soulagement. J’apprécie en tant que maire de ne pas avoir à changer chaque année de directeur ou de directrice. Merci Madame la directrice, merci Ludivine Werner, merci Monsieur le directeur, merci Camille Fayed pour la qualité de votre travail, pour votre obstination qui apporte la stabilité à nos écoles.
Dans la presse on rapporte que, dans notre département, une dizaine de maires ont démissionné depuis le début de ce mandat : opposition trop marquée, absence des conseillers pour avoir le quorum, trop d’agressivité dans les débats. A ce niveau, moi je suis un maire heureux. Au Castellet c’est très rare quand nous votons, les décisions se prennent pratiquement toutes à l’unanimité parce que nous savons que seul le bien de la commune doit l’emporter. Merci pour votre participation et votre confiance.
Je ne les ai pas salués au début de mon discours mais je ne les ai pas oubliés pour autant. Ils sont d’astreinte jour et nuit pour notre protection et notre sécurité, je veux parler bien sûr de nos gendarmes sous le commandement de l’adjudant-chef Esparrech nommé depuis le 1er octobre sur la brigade d’Oraison et de nos pompiers sous le commandement du capitaine Alain Mosconi. Merci Messieurs pour votre engagement, votre dévouement et au travers de vos personnes ce sont tous les gendarmes et pompiers de notre pays que nous voulons remercier.
Je veux remercier aussi les représentants de l’État avec qui nous travaillons toute l’année, Madame Charrard notre trésorière et vous imaginez comme il est important d’être en bon terme avec sa trésorière. Merci à vous Madame pour votre collaboration.

Et nous avons aussi un représentant de l’ONF en la personne de Philippe Favre. Je suis heureux qu’il soit là ce soir. En effet Philippe va prendre sa retraite dans quelques jours et je voulais le remercier publiquement. Depuis 22 ans il travaille sur les forêts qui entourent notre commune et il a toujours travaillé en collaboration avec la mairie en toute simplicité. Merci Philippe j’espère que tu garderas un bon souvenir de notre village et permets-moi de te souhaiter une bonne retraite bien méritée.
Elles sont importantes dans les communes par leurs activités parce qu’elles montrent le dynamisme de la commune : je veux parler des associations. Merci au comité des fêtes, à Fabrice Lungo son président et à toute son équipe pour les lotos, les repas sur la place, les apéritifs, les concours de boules. Merci à l’association Castellum, à son président Serge Klutchnikoff et à tous ses collaborateurs, pour les expositions et l’hommage aux résistants. Au passage je veux remercier les associations d’Oraison qui accueillent les Castellians : la Chaîne d’or, le don du sang, les anciens combattants et j’en oublie sûrement. Merci à toutes.
Mon dernier remerciement, mais non le moindre, il est pour les Castellians et les Castellianes qui se sont mobilisés le 19 avril pour notre première journée citoyenne. Mes conseillers et moi pensions que si nous arrivions à 50 personnes nous considérerions cette journée comme une réussite : vous avez été 96. Nous avons sous-estimé votre passion pour votre commune, et nous avons eu tort. Mais maintenant nous avons une interrogation : Devons-nous rester sur ce beau succès et ne plus rien faire ? Ou prenons-nous le risque de faire une nouvelle journée ? Mais cette fois-ci la barre est haute : pour que cette journée soit réussie il faudra être au moins 96. Chiche ? Chiche que nous serons encore 96 cette année. Chiche que la prochaine journée sera encore plus belle que celle de 2015. Quand ? Rendez-vous le dimanche 22 mai avec vos pelles, vos sécateurs, vos balais, vos pinceaux, et aussi avec vos idées, votre bonne volonté, votre joie de vivre, de vivre ensemble sans oublier la casquette et la crème pour bronzer !
Vous souvete uno bono annado, bèn granado e bèn acoumpagnado.

Qu’aquesto annado vous adugue lou bonur, la pas, la joio, l’amour, la santa, l’amista.
Merci encore à toutes les petites mains bénévoles qui ont préparé ce buffet qui, je suis sûr, réjouira vos yeux et vos papilles.

Merci et bonne soirée.